Aller au menu Aller au contenu
Bienvenue sur le site de PerForm, une équipe de Grenoble INP
< >
Publié le 25 octobre 2007
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Colloque / Séminaire du 19 mai 2008 au 22 mai 2008
Montpellier (France)

Le défi de la qualité dans l'enseignement supérieur : vers un changement de paradigme...

La qualité dans l'enseignement supérieur est au cœur des préoccupations des états comme des établissements qui délivrent grades et diplômes pour permettre à leurs étudiants d'être compétitifs et performants sur le marché du travail et répondre aux besoins de développement humain, social, économique et culturel des pays. Cette prise de conscience, est mondiale et se traduit par la publication de textes de références et de lignes d'orientation à l'intention des établissements, des prestataires d'enseignement supérieur et des agences d'évaluation. Elaborés à leur demande, et approuvés par les états participants, leur objectif n'est pas de « normer » mais de fournir un cadre au management de la qualité dans un souci permanent d'amélioration de celle-ci. Ainsi, la publication du « Guide des références et lignes directrices pour le management de la qualité dans l'espace européen de l'enseignement supérieur » adopté en mai 2005 à Bergen par 45 ministres engagés dans le processus de Bologne, les « Lignes directrices pour des prestations de qualité dans l'enseignement supérieur transfrontalier » de l'OCDE réalisées en collaboration avec l'UNESCO et impliquant 90 pays, la « Déclaration ministérielle sur l'assurance qualité des programmes ciblent la reconnaissance des qualifications correspondant aux grades » du gouvernement Canadien en 2007. La qualité dans l'enseignement supérieur au niveau mondial entre donc désormais dans des politiques institutionnelles destinées à valider la qualité des diplômes et de prestations qui y conduisent. Son management concerne l'ensemble des parties prenantes, gouvernements, organismes de reconnaissance académique, établissements prestataires, personnels enseignants et administratifs, étudiants, partenaires professionnels, organismes certificateurs... Pour réussir le management de la qualité, l'adhésion de tous les acteurs s'impose mais plus encore celle des personnels enseignants qui doivent y contribuer de façon active et constructive en se positionnant de façon optimale au sein du système, quels que soient les lieux ou les modalités pédagogiques mises en œuvre. C'est là le vrai défi de la qualité que le 25ème congrès de l'AIPU se propose d'enrichir par sa réflexion, son partage d'expériences, ses projets. Le 24ème congrès de l'AIPU à Montréal cible le « changement de culture », celui du 25èmecongrès à Montpellier sera celui du « changement de paradigme ». Chacun est invité à y contribuer dès à présent en rejoignant le forum ouvert sur le site AIPU-France.
www.aipu-france.org
Jacqueline Guibal
Présidente de l'AIPU-France - Promoteur de Bologne
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 24 juillet 2008

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes